Dégraissage de hottes

Une hotte propre et bien nettoyée, c’est avant tout une bonne méthodologie de travail !
Découvrez comment DHLF procède pour nettoyer votre hotte.

POURQUOI NETTOYER SA HOTTE ?

La hotte est chargée de récupérer les buées et fumées grasses de cuisson et de les évacuer vers l’extérieur. Tout au long de son parcours la graisse se dépose sur les filtres, dans la hotte, le conduit et sur l’extracteur.
Une hotte non nettoyée et non entretenue peut être source de nombreux risques

Risque d’incendie par inflammation des graisses accumulées
Risque d’odeurs et de fumées malodorantes
Risques de contamination biologiques des aliments par des résidus organiques et des graisses brulées
Risques de coulures et de taches sur les murs et/ou les faux plafonds
Risque d’encrassement du système d’extraction et de ventilation, provoquant un rendement plus faible
Risque de surconsommation électrique

NOTRE METHODOLOGIE

Pour chaque chantier, une visite préalable à lieu et un devis détaillé est adressé pour validation.
Lorsque celui-ci est accepté, une date d’intervention est définie avec le client, en fonction de ses disponibilités et du moment le plus propice à l’intervention.

Le jour fixé, l’intervention se déroule selon la méthodologie ci-dessous

  • Prise de consignes auprès du responsable de cuisine ou d’entretien.
  • Branchement et installation du matériel de nettoyage haute pression
  • Evacuation du petit matériel de cuisine (ustensiles, gastros, casseroles …)
  • Mise « hors d’eau » du matériel de cuisine avec des bâches plastiques haute imperméabilité
  • Nous avons fait le choix d’un bâchage de qualité et n’utilisons pas de bâches jetables
  • Protection des interrupteurs et des prises électriques
  • Démontage des filtres et des goulottes de récupération des graisses pour nettoyage en extérieur
  • Suivant le type de moteur (escargot), protection et imperméabilisation des organes électriques contre les projections d’eau
  • Récupération de la graisse colmatée dans la hotte (ceci évite les projections de bouchons de graisse à l’intérieur de la cuisine, sur le sol et dans les bouches d’évacuation)
  • Vaporisation d’un produit dégraissant alcalin qui a la propriété de dissoudre les graisses

(Ce produit est conforme aux réglementations et législatives de santé, de sécurité et d’environnement selon les Directive 67/548/CEE et ses adaptations - Directive 1999/45/CE et ses adaptations - Règlement (CE) n° 1272/2008 modifié par le règlement (UE) n° 487/2013 - Règlement (CE) n° 1272/2008 modifié par le règlement (UE) n° 758/2013 - Règlement (CE) n° 1272/2008 modifié par le règlement (UE) n° 944/2013 - Règlement (CE) n° 1272/2008 modifié par le règlement (UE) n° 605/201)

  • Nettoyage de la tourelle d’extraction (selon même principe)
  • Action mécanique et nettoyage de la hotte et du conduit à l’eau chaude et à l’eau surpressée
  • Rincage à l’eau claire
  • Finitions des inox à la main et polisage à la mico-fibre
  • Remontage des filtres et des goulottes de récupération
  • Débâchage et remise en état des éléments de la cuisine et des sols
  • Etat de fin de chantier avec le responsable de cuisine ou d’entretien
  • Signature du registre de sécurité pour attestation de réalisation de travaux. Une attestation est envoyée en complément à l’issue de l’intervention

QUE DIT LA LEGISLATION ?

L’entretien et le nettoyage des hottes et des systèmes de ventilation des cuisines professionnelles sont des opérations indispensables et strictement réglementées

Article GC 21
Modifié par Arrêté du 10 octobre 2005 - art. Annexe, v. init.

Entretien
§ 1. Les appareils de cuisson et de remise en température doivent être entretenus régulièrement et maintenus en bon état de fonctionnement.
Tous les appareils et leurs accessoires doivent être livrés accompagnés d’une notice rédigée en langue française par le fabricant et fournie par l’installateur à l’exploitant de l’établissement. Cette notice doit contenir explicitement, outre les consignes d’installation et d’entretien courant, la liste des vérifications nécessaires à un bon fonctionnement de l’appareil ou du système.
§ 2. Au moins une fois par an, il doit être procédé au ramonage des conduits d’évacuation et à la vérification de leur vacuité.
Pendant les périodes d’activité, les appareils de cuisson et de remise en température, le circuit d’extraction d’air vicié, de buées et de graisses, y compris les ventilateurs et récupérateurs de chaleur éventuels, doivent être nettoyés chaque fois qu’il est nécessaire. Les filtres doivent être nettoyés ou remplacés aussi souvent que nécessaire et, en tout cas, au minimum une fois par semaine.
§ 3. Un livret d’entretien sur lequel l’exploitant est tenu de noter les dates des vérifications et des opérations d’entretien effectuées sur les installations et appareils visés aux § 1 et 2 ci-dessus doit être annexé au registre de sécurité de l’établissement
A voir aussi
Règlement Sanitaire Départemental Type RSDT (art.65) : il intervient sur la qualité de filtration de l’air en cuisine
Règlementation européenne (extrait de la Directive 93/43/CEE du 14 juin 1993) : elle traite notamment de la ventilation des « grandes cuisines »
Réglementation française (arrêté ministériel du 25 juin 1980 – art. GC 18 – 3) : elle rend obligatoire le dégraissage en « grandes cuisines »
Ce qu’il faut retenir
Les appareils de cuisson doivent être en permanence en bon état.
Les conduits d’évacuation doivent être ramonés au moins une fois par semestre.
Le circuit d’extraction d’air vicié, de buées et de graisses doivent être nettoyés complètement au moins une fois par an (y compris les ventilateurs).

Galerie Photos